Flux RSS

Like he said

Publié le

Pour dire que je suis d’accord avec Reinhard Schulze: c’est ici.

En particulier ceci: « La charia n’est pas la loi islamique! Dans une interview récente, le grand mufti d’Egypte Shawki Allam l’a dit très explicitement devant des journalistes médusés! En fait, il n’y a pas moyen de définir ce qu’est la charia une fois pour toutes: c’est seulement l’interprétation, par les juristes, de ce qui pourrait être la norme dans une société et une époque données. La charia est un produit intellectuel, pas une loi divine. »

Si vous êtes étonné, voici une traduction d’un article de la Sharia selon les juristes de l’Etat de Katsina: « Quiconque, au cours d’une cérémonie à laquelle assistent deux ou plusieurs autres personnes, chante des vers, module des paroles élogieuses ou bat du tambour, du tambourin, ou joue de la guitare, de la flûte ou de tout autre objet produisant des sons, avec l’intention de donner du plaisir à toute autre personne, a commis le délit de chanter des louanges et de battre du tambour. Quiconque commettrait une telle activité sera puni de un an de prison, ou d’un maximum de trente coups de fouet, ou des deux. »

J’ai toujours soutenu que la Sharia moderne est non seulement une imitation du droit positif occidental, mais aussi une forme d’impérialisme clérical à l’intérieur de la société. Le monolégalisme et l’usage du code comme forme de consignation de la loi singent clairement le droit romano-germanique, même au Nigeria, pays ayant hérité la tradition du « common law » britannique, et au détriment de la tradition juridique islamique. Et on le voit ici, il s’agit aussi, bien souvent, de remplacer les traditions africaines par une imagination orientale, une sorte d’auto-colonisation mentale.

Ainsi, il n’y, en réalité, et au-delà des fanfreluches de la rhétorique islamocentrée, rien de plus profondément proche du « Boko » que « Boko Haram ». Quand on est aussi obsédé par quelqu’un, on finit par lui ressembler. C’est le même sens exclusif et absolutiste du pouvoir que les Européens avaient en Afrique au moment de la colonisation, basé sur une hiérarchie du Bien (« Europe » dans un cas, « Islam » dans l’autre) sur le Mal (Afrique dans les deux cas). De quoi comprendre Ayi Kweyi Armah!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :