Flux RSS

Christianophobie au Niger

Publié le

Curieux Niamey en proie aux émeutes (?) islamistes (?). On m’avait appelé tôt ce matin pour me conseiller de ne pas sortir, car il se préparait une sorte de confrontation entre le gouvernement et les islamistes. Je n’ai pas tenu compte de l’avertissement et ai pu vaquer à mes occupations, mais la journée n’a pas été tout à fait normale. Je n’ai aucune idée nette de ce qui s’est passé, étant occupé à faire des écritures dans un bureau. Apparemment, des manifestants avaient voulu se réunir à la Grande Mosquée, le gouvernement a placé des policiers pour leur barrer la route, ayant interdit le rassemblement; sur quoi les manifestants se sont répandus dans la ville, transformés en émeutiers. Des émeutes ont éclaté ici et là, de façon parfois spontanée. Il y a eu quelques dégâts matériels. J’imagine que dans certains secteurs il y a eu une mobilisation de « allahouakabaristes », mais en rentrant chez moi, les émeutiers que j’ai rencontré (et aussitôt évité) étaient plutôt du style jeunes désoeuvrés profitant du désordre pour faire du far west. J’en ai à vu rouler à vive allure sur des motos Kaseas, munis de gourdins, mais freinant et tournant casaque en voyant des pick-ups de la Garde nationale. Comme en 2001 pour les manifestations du FIMA, toute l’affaire est un spectacle étrange de manifestants échevelés aux prises avec les forces de maintien de l’ordre, parmi des gens qui vaquent à leurs occupations ou regardent comme au cinéma.

Tout ceci va-t-il pousser à une réflexion plus hardie et moins hypocrite sur la question religieuse au Niger? C’est possible, surtout à cause de la christianophobie qui s’est manifestée à travers la destruction de trois églises. Elle semble étonner profondément les bonnes âmes – mais pas moi, puisque cette christianophobie insufflée aux classes populaires par le discours de haine des prédicateurs de style Izala m’a déjà frappé à plusieurs reprises lors de mes diverses enquêtes sur l’islamisme au Niger. On m’a toujours répété que j’exagérais: mais il suffit pourtant d’écouter les prêches au vitriol et le ressenti des chrétiens sur le regard, les paroles et les actes qui sont dirigés à leur encontre pour se rendre compte que le Niger tolérant qui reste le cadre de référence des classes aisées n’est plus qu’un souvenir.

Et en dépit du titre de ce billet, je ne pense pas que la christianophobie soit l’apanage des seuls musulmans du Niger, bien entendu. Il est grand temps qu’on en parle.

En parlant avec les gens, cependant, j’ai remarqué aussi ceci, qui n’a rien à voir: les partisans de l’opposition interprètent toute l’affaire comme un désordre à caractère religieux précipité par les « maladresses du pouvoir »; les partisans du pouvoir, quant à eux, l’interprètent comme un complot politique de l’opposition se servant dangereusement de la religion pour déstabiliser le gouvernement. Tant il est vrai qu’au Niger, tout revient forcément à la politique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :