Flux RSS

Demain l’OCRS?

Publié le

Discussion ce matin avec un de mes étudiants qui est persuadé qu’au Mali, les Français sont déjà en train d’armer le MNLA pour qu’il reprenne et soutienne ses revendications. Il pense que les Français utilisent, pour ce faire, non seulement leurs propres forces, mais aussi celles des Tchadiens et des Burkinabés. Les Nigériens seraient hors de cause – à cause de la similitude d’intérêts avec les Maliens – mais se feraient berner. Il paraît diantrement convaincu, alléguant non seulement la répartition territoriale du Nord Mali faite sous égide française entre les différentes armées africaines, mais aussi la propagande déjà déclenchée par les médias internationaux du pouvoir français – France 24 et RFI – contre l’armée malienne, accusée sans preuves (pour le moment) de perpétrer des atrocités anti-touareg. Il n’y a d’ailleurs pas que France 24 et RFI : avant-hier, un journaliste « embarqué » de France 2 a montré aux téléspectateurs un puits rempli de cadavres non identifiés et a affirmé qu’il s’agissait de Touareg massacrés par l’armée malienne. Les cadavres en question étaient en habit de combattants – treillis – mais rien ne permettait de savoir s’ils étaient des Touareg, des Arabes, des Noirs ou un mélange des trois, et personne n’était sur place ni n’a ensuite été interrogé pour corroborer une accusation aussi sérieuse et lourde de conséquences politiques et juridiques. Par ailleurs, RFI se fait l’écho incessant de « communiqués » du MNLA annonçant qu’il a « repris » telle ou telle bourgade – « informations » démenties quelques temps plus tard. Et je peux ajouter, au sujet des atrocités, que s’il est possible que l’armée malienne les ait commises, en dépit de ses dénégations, il est significatif (d’un point de vue propagande) que les médias français ne se soient guère appesantis – ni ne rappellent aujourd’hui – les atrocités jadis commises par le MNLA.

Pour mon étudiant, il s’agit là de signes qui ne trompent pas.

Je ne suis pas d’accord avec lui. Que les Français veuillent une sorte d’ethnocratie touareg dans les régions nord du Mali et du Niger, je n’en doute pas un instant. Mais les circonstances actuelles me paraissent s’y prêter on ne peut plus mal. L’équilibre actuel des forces militaires, économiques et diplomatiques est tellement en défaveur des Sub-sahariens que les Français peuvent impunément n’avoir cure des réactions de Bamako et Niamey. Un Nord Mali et un Nord Niger mis sous pouvoir touareg seraient aussi sous tutelle française – comme le prévoyait explicitement le programme de la partie « rebelle » lors des négociations de paix de 1995 au Niger – ce qui permettrait à la France de reprendre, dans de nouvelles conditions, l’ancien projet de l’OCRS et d’avoir notamment un contrôle plus libre des ressources minérales du Nord Niger. Mais les Français devraient tout de même compter, dans cette optique, avec d’autres acteurs de plus de poids et de plus de caractère : en première ligne, l’Algérie ; puis la Chine, flanquée de la Russie ; sans doute l’Afrique du Sud (sinon le désolant Nigeria) ; et tout de même, quelques inquiétudes de la part de leurs alliés occidentaux. Par ailleurs, les islamistes continuent et continueront pendant longtemps à sévir dans le Sahara et à attendre tout signe de désordre pour se remettre en branle. Que si les Français supposaient qu’ils pourraient se servir de territoires sous coupe touareg pour militariser le Sahara et se lancer dans une guerre (ou une guéguerre) contre les islamistes, ils basculeraient dans une ingérable aventure, avec des répercussions inconcevables. Bref, si j’étais un décideur français, je passerais le MNLA par pertes et profits sans états d’âme.

Mais je peux avoir tort. La relation de la France avec les Touareg semble être marquée au coin de l’irrationnel et le contrôle du Sahara a toujours été un fantasme de l’armée française. Les Etats, dit-on, ne défendent que leurs intérêts, mais précisément : ils peuvent défendre ces intérêts bêtement, ou se tromper sur leur nature véritable. Et ils ne sont pas aussi rationnels qu’on l’imagine. Par ailleurs, les Français ne nous ont pas habitué à une intelligence supérieure ou à une grande empathie avec les populations locales dans leurs actions en Afrique.

Conclusion : je ne crois pas à une renaissance sous contrôle français de l’irrédentisme touareg, mais je ne tomberais pas des nues si cela se produisait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :