Flux RSS

HOBSBAWM

Publié le

Eric Hobsbawm vient de décéder. Né en 1917, à Alexandrie, juste avant la révolution d’octobre, le jeune juif communiste a grandi à Weimar sous la république de ce nom et se trouvait à Berlin ce matin glacial de janvier 1933 où Hitler est devenu chancelier d’Allemagne. Dernier véritable historien marxiste vivant, et très conscient de l’être, il a vécu ses dernières décennies dans un univers intellectuel et médiatique hostile, où ses idéaux étaient devenus des abominations et sa splendide stature d’historien attaquée par les béni oui-oui les plus insignifiants qui supposent tout à fait normal de le vouer aux gémonies parce qu’il se refusait à penser à leur mode platitutidino-libérale. A cause de cela, je redoutais sa mort que je savais prochaine, au vu de son âge canonique. Son dernier livre est, je crois, un recueil d’essais intitulé How to Change the World: Marx and Marxism, 1840-2011. La plupart de ses livres d’histoire sont de grandes fresques animées par  ces forces d’apparence mécaniques dont les marxistes savaient décrire les moindres grincements (il en est ainsi, par exemple, de son 1789-1848, The Age of Revolution, qui est sur ma table de chevet), et qui, indéniablement, innervent l’histoire de l’humanité plus que tout autre facteur. On lui doit l’invention ou la banalisation d’un grand nombre de concepts structurants du discours historique contemporain: invention de la tradition, le long XIXème siècle, l’histoire par en-bas, le bandit social. Il faut aspirer, sans doute à sa distinction intellectuelle: sans naïveté et sans cynisme non plus, il a su, plus que quiconque, justifier l’idéologie par l’intelligence, ou peut-être l’inverse. Il nous manquera.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :