Flux RSS

ugly game

Publié le

Certaines fois il suffit de dire les faits pour se dire « eh beh ! » (D’accord, la sélection des faits n’est jamais innocente – n’empêche). En France, un entraîneur de football haut niveau tient des propos effrontément racistes. Des joueurs noirs de haut niveau sont choqués. Des joueurs blancs de haut niveau sont choqués qu’ils soient choqués. Les journalistes disent diverses curieuses choses : qu’il ne fallait pas rendre de tels propos publics ; que les joueurs noirs sont trop sensibles ; que peut-être tout de même les joueurs blancs devraient être plus sensibles à leur sensibilité ; qu’il ne faut pas trop parler de ces choses, car cela aiderait les racistes ; que l’entraîneur n’est pas raciste ; qu’on peut dire des choses racistes sans être raciste ; qu’un grand joueur d’ethnicité maghrébine devrait soutenir l’entraîneur. Une institution judiciaire intervient et déclare l’entraîneur innocent de racisme.

Pendant ce temps, Marine Le Pen, chef du parti raciste-nationaliste de France, qui, incidemment, est reconnue présidentiable, laisse savoir, quant à elle, qu’une fois élue présidente, elle nommerait l’entraîneur ministre des sports.

Les Américains décents sont consternés par le « tea party » et Sarah Palin. Pour se consoler, ils pourraient faire un petit voyage en France.

There are times when one really only has to look at the facts, to say, “well, well”. (Alright, the selection of facts is never innocent – still!). In France, a high level soccer coach say some blatantly racist stuff. High level Black soccer players are shocked; high level White soccer players are shocked that they are shocked. Journalists say all kind of odd things: that the statements by the coach shouldn’t have been made public; that the Black players are oversensitive; that however the White players should have understood their sensitivity; that those things should be put to rest, lest the racists exploit them; that the coach isn’t racist; that it is possible to say racist things without being racist; that a great soccer player of North African ethnicity should support the coach. A judicial institution chimes in, clearing the coach of accusations of racism.

Meanwhile, Marine Le Pen, the head of France’s racist-nationalist party, who, incidentally, stands good chances at the upcoming presidential elections, let it be known that, as for her, when she is elected president, she will appoint the coach sports minister.

Decent Americans are appalled by the “tea party” and Sarah Palin. Maybe a short trip to France will console them.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :