Flux RSS

Mamdani sur la Côte d’Ivoire/Mamdani on Ivory Coast

Publié le

Mamadani explique dans cet article (en anglais) que la gestion de la crise en Côte d’Ivoire est un échec des Nations Unies. Il compare aussi la crise ivoirienne à d’autres en Afrique (Congo pour la proscription politique d’une partie de la population, Zimbabwe et Kenya pour les solutions de partage du pouvoir). Il est pessimiste sur la suite des événements en Côte d’Ivoire. Malheureusement, il ne propose pas de solutions. Je suis d’accord avec son pessimisme dans la mesure où ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire était effectivement une sorte de « regime change », laissant le gagnant sans opposition viable. Il n’y avait pas d’équilibre des pouvoirs en Côte d’Ivoire sous Gbagbo, et il n’y en n’a pas non plus maintenant. Or cela (étant donné la division du pays) fut la source de la crise, dans sa dimension purement politique. A comparer avec le Nigeria, pays tout aussi divisé mais qui a toujours maintenu un équilibre des pouvoirs et même une sorte d’alternance de l’exécutif entre le Nord et le Sud.

Néanmoins, il ne semble pas que le gagnant, en Côte d’Ivoire, mettra en oeuvre une politique de proscription politique contre une partie du pays, comme ce qui a été fait par le passé, ce qui est tout de même une bonne nouvelle.

A noter, le rôle de la SADC au Zimbabwe — rôle qui aurait dû être dévolu à la CEDEAO en Côte d’Ivoire, n’était l’influence prépondérante de la France, et la timidité du Nigeria à exercer un rôle de puissance régionale.

A noter  aussi (par rapport à l’article précédent) que Mamdani est un Indien d’Ouganda…

—————————————————————————————————

Mamdani explains in this article that the management of the crisis in Cote d’Ivoire is a United Nations’ failure. He compares the Ivorian crisis to others in Africa (Congo for the political exclusion of a large segment of the population, Zimbabwe and Kenya for power-sharing solutions). He is pessimistic on Cote d’Ivoire’s future evolution. Unfortunately, he does not suggest solutions. I agree with his pessimism insofar as what happened in Cote d’Ivoire was indeed a kind of « regime change », leaving the winner with no viable opponent. There was no balance of power in Cote d’Ivoire under Gbagbo, and there is none now either. And that (given the country’s division) was the source of the crisis, in its purely political dimension. Compare with Nigeria, an equally divided country, but where a balance of power has always been maintained, with even a kind of alternation of the executive power between North and South.

However, it does not look like the winner in Cote d’Ivoire will implement a policy of political exclusion against a section of the country as was done previously, which is at least some good news.

Note the role of SADC in Zimbabwe —- a role which should have been played by ECOWAS in Cote d’Ivoire, were it not for France’s preponderant influence, and Nigeria’s coyness at taking up its regional power role.

Note also (in relation to previous posting) that Mamdani is an Indian from Uganda…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :